Le 20 juin de chaque année on célèbre la Journée mondiale des réfugiés instituée depuis 2001 par l’Assemblée Générale des Nations Unies

Cette journée est l’occasion de susciter l’empathie et la compréhension à l’égard de la situation difficile que connaissent les personnes réfugiées et de souligner leur capacité à résister aux épreuves et à reconstruire leur vie.   

Cette année, sous le thème « L’espoir, loin de chez soi. Un monde où les personnes réfugiées sont toujours incluses », Accueil et Intégration BSL a voulu participer à cette journée internationale avec une programmation riche et qui a pour objectif de sensibiliser notre ville d’accueil.

15 juin

5@7 Cinéma-discussion

 Salle Karibu – Au bureau d’Accueil et Intégration BSL

 15 juin à 17 h 

Venez rencontrer autour d’un verre et des bouchées quelques membres de l’équipe d’AIBSL sur notre 𝒓𝒐𝒐𝒇 𝒕𝒐𝒑 ensoleillé avant la projection. 
 
Par la suite, nous visionnerons un court-métrage documentaire traitant de la réalité d’orphelins réfugiés au Canada. 
 
Un moment de discussion et de réflexion sera possible après les projections.
 
𝐏𝐫𝐨𝐠𝐫𝐚𝐦𝐦𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝟔𝟎 𝐦𝐢𝐧𝐮𝐭𝐞𝐬 :
* Alambic : Par vents et marées.
* Période de questions.
* Les enfants de tout le monde.
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐞𝐧 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥’𝐎𝐟𝐟𝐢𝐜𝐞 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥 𝐝𝐮 𝐅𝐢𝐥𝐦 𝐝𝐮 𝐂𝐚𝐧𝐚𝐝𝐚.
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐮𝐞 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐥𝐞 𝐠𝐫â𝐜𝐞 à 𝐥𝐚 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐢è𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐐𝐮é𝐛𝐞𝐜.

17 juin

« Heure du conte » pour les enfants sur le thème des réfugiés

 Bibliothèque Lisette-Morin

 17 juin à 10 h

» 𝑳𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒕𝒆 𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒆𝒓ç𝒖 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒖𝒏 𝒗𝒆𝒄𝒕𝒆𝒖𝒓 𝒅’é𝒅𝒖𝒄𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒑𝒓𝒐𝒎𝒐𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆𝒔 𝒄𝒐𝒎𝒑𝒐𝒓𝒕𝒆𝒎𝒆𝒏𝒕𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒇𝒂𝒗𝒐𝒓𝒊𝒔𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒆 𝒃𝒐𝒏 𝒗𝒊𝒗𝒓𝒆 𝒆𝒏𝒔𝒆𝒎𝒃𝒍𝒆». (Dembele 2015).
Il met en évidence des rôles exemplaires valorisés (ibid.). Selon le même auteur, il peut faciliter l’intégration dans la communauté, la communion bienfaisante, la socialisation et la détente collective. En somme, le fait de conter constitue un exercice de médiation culturelle, compatible avec l’âge de raison (ibid.).
 
 Un moment de bricolage sera offert après la lecture des histoires.
 
Activité ouverte à toutes et à tous !
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐞𝐧 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐚 𝐕𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐑𝐢𝐦𝐨𝐮𝐬𝐤𝐢 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐁𝐢𝐛𝐥𝐢𝐨𝐭𝐡è𝐪𝐮𝐞 𝐋𝐢𝐬𝐞𝐭𝐭𝐞-𝐌𝐨𝐫𝐢𝐧.
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐮𝐞 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐥𝐞 𝐠𝐫â𝐜𝐞 à 𝐥𝐚 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐢è𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐐𝐮é𝐛𝐞𝐜. 

20 juin

Simulation « un voyage un exil »

 Salle de conférence – Bibliothèque Lisette-Morin

 20 juin à 17 h 30

**Places limitées – Inscription obligatoire**

“Un voyage en exil” est un jeu de rôle, qui vous met dans la peau d’une personne réfugiée.
 
Cet exercice de simulation vous invite donc à vous mettre à la place d’un réfugié, pour vous faire prendre conscience qu’il est avant tout un être humain, dont la vie n’est pas si différente de la vôtre, et dont l’existence a été tragiquement bouleversée.
 
Les termes “réfugié” et “migrant” dissimulent ce qu’il y a de plus profondément humain dans l’expérience de l’exil. Ils dépersonnalisent la véritable tragédie humaine et le drame que vivent les réfugiés. Cette simulation nous rappelle qu’un réfugié est bien plus qu’une statistique banale.
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐮𝐞 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐥𝐞 𝐠𝐫â𝐜𝐞 à 𝐥𝐚 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐢è𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐐𝐮é𝐛𝐞𝐜. 

22 juin

Déjeuner-conférence « L’espoir, loin de chez soi »

 Salle Mgr Langevin de l’Hôtel Rimouski

 22 juin à 9 h 30

Nous vivons dans un monde de divisions géopolitiques marquées, d’économies sous pression, d’inégalités grandissantes et d’urgence climatique croissante. 𝐋’𝐚𝐧𝐧é𝐞 𝐝𝐞𝐫𝐧𝐢è𝐫𝐞, 𝐥𝐞 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐞𝐫𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐬 𝐝é𝐫𝐚𝐜𝐢𝐧é𝐞𝐬 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞 𝐦𝐨𝐧𝐝𝐞 𝐚 𝐝é𝐩𝐚𝐬𝐬é 𝐥𝐞𝐬 𝟏𝟎𝟎 𝐦𝐢𝐥𝐥𝐢𝐨𝐧𝐬, 𝐮𝐧 𝐧𝐨𝐦𝐛𝐫𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐚 𝐩𝐥𝐮𝐬 𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐨𝐮𝐛𝐥é 𝐞𝐧 𝟏𝟎 𝐚𝐧𝐬.
Toutefois, nous pouvons participer aux solutions en favorisant l’inclusion des personnes réfugiées dans nos sociétés d’accueil. L’inclusion, c’est nourrir l’espoir et donner des ailes et des opportunités à celles et ceux qui doivent reconstruire leur vie. 
 
𝐍𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐟é𝐫𝐞𝐧𝐜𝐢è𝐫𝐞 𝐃𝐞𝐧𝐢𝐬𝐞 𝐎𝐭𝐢𝐬 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐇𝐚𝐮𝐭-𝐂𝐨𝐦𝐦𝐢𝐬𝐬𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐍𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐔𝐧𝐢𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐫é𝐟𝐮𝐠𝐢é𝐬 (𝐇𝐂𝐑), basé à Montréal. Avant de joindre le HCR en mai 2004, Mme Otis s’est consacrée à la pratique privée principalement dans le domaine du droit d’asile. Elle représente notamment le HCR en partenariat avec les autorités gouvernementales provinciales, municipales et la société civile du Québec. Elle est partie à deux reprises en mission humanitaire d’urgence avec le HCR ‘’ 
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐞𝐧 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐧𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐥𝐞 𝐂𝐈𝐁𝐋𝐄𝐒.
 
𝐂𝐞𝐭𝐭𝐞 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭é 𝐞𝐬𝐭 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐮𝐞 𝐩𝐨𝐬𝐬𝐢𝐛𝐥𝐞 𝐠𝐫â𝐜𝐞 à 𝐥𝐚 𝐩𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐢è𝐫𝐞 𝐝𝐮 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐐𝐮é𝐛𝐞𝐜.
𝐒𝐚𝐯𝐢𝐞𝐳-𝐯𝐨𝐮𝐬 𝐪𝐮𝐞 depuis janvier 2017, Rimouski est devenue officiellement la 14ème ville québécoise d’accueil des réfugiés pris en charge par le gouvernement ?
 
𝐐𝐮’𝐞𝐬𝐭-𝐜𝐞 𝐪𝐮𝐞 𝐜𝐞𝐥𝐚 𝐯𝐞𝐮𝐭 𝐝𝐢𝐫𝐞 𝐞𝐱𝐚𝐜𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭? On vous explique tout dans cette capsule vidéo